FAQ

Des réponses pour les jeunes

1. Comment puis-je reconnaître un travailleur de rue?

Ils ne sont pas, à première vue, identifiables. Cependant, ils possèdent des cartes de visite avec leur photo et le logo de Répit Jeunesse. Tu peux voir leur visage sur différentes affiches et tracts distribués dans les différents milieux que tu fréquentes tels les bars, les dépanneurs, les écoles, etc.

2. Si je vous parle, allez-vous me dénoncer à la police ou à mes parents?

Non. Tout ce qui est dit à un intervenant de Répit Jeunesse reste confidentiel. Il est là pour t'écouter et t'aider à trouver des pistes de solutions. Avec lui, aucun jugement de valeur, aucun sujet tabou.

3. Si on m'arrête, quels sont mes droits?

  • Tu n'es jamais obligé de dire quoi que ce soit.
  • On doit te dire pourquoi on t'arrête.
  • Tu dois t'identifier (nom et adresse).
  • Tu as le droit de demander le nom et le numéro de matricule de l'agent qui t'arrête.
  • Tu n'es jamais obligé de dire, d'écrire ou de signer quoi que ce soit et tout ce que tu dis ou écris peux servir de preuve contre toi devant un tribunal.
  • On ne doit pas te faire de promesses ou de menaces.
  • Tu peux consulter tes parents ou un adulte en qui tu as confiance.
  • Tu as le droit de consulter un avocat sans délai, on doit t'informer de ce droit et te faciliter l'accès à cette consultation, pense à l'Aide juridique.

4. Je n'ai rien à manger, y a-t-il quelqu'un pour me dépanner?

Tu peux téléphoner à la Sécurité alimentaire avant 11 heures le matin, soit le jeudi si tu es seul ou le mardi si tu as une petite famille. Dans les deux cas, tu obtiendras un rendez-vous pour l'après-midi. Tu dois présenter ta carte de réclamation de médicaments afin de prouver que tu es prestataire d'assistance-emploi.

5. J'ai 15 ans et je viens d'apprendre que je suis enceinte. Qui peut m'aider?

D'abord, une réflexion s'impose. Tu peux téléphoner à ton CLSC et prendre rendez-vous avec une infirmière. Celle-ci prendra le temps de t'informer sur les différentes alternatives qui existent et les démarches que tu auras à faire suite à TA DÉCISION. Tu peux aussi consulter à la bibliothèque ou chez Répit Jeunesse, ou même te procurer à la librairie pour une dizaine de dollars le petit guide « Grossesse non planifiée – Que faire? » publié aux Éditions de l'Hôpital Sainte-Justine.

6. C'est vendredi, je n'ai rien à faire. Qu'est-ce qu'il y a pour les jeunes à Victo?

Même si les activités varient beaucoup selon les saisons, il y a toujours la Maison des jeunes Le Trait d'union pour les 12-18 ans et l'Oppidum Café pour les 15-24 ans. Il s'agit-là de deux lieux de rassemblement et d'animation. Aussi, chaque endroit possède au moins un intervenant sur place pour t'écouter et t'épauler en cas de besoin.

7. Qui peut participer au Cirque du Monde?

Ce programme de cirque social s'adresse principalement aux jeunes déjà en lien avec Répit Jeunesse. Cependant, il peut aussi s'agir d'une porte d'entrée pour n'importe quel jeune en difficulté.

8. Y-a-t-il des frais pour participer au Cirque du Monde?

Non. Seulement, une contribution minimale pourrait t'être demandée pour participer aux frais de transport dans l'éventualité d'une sortie à l'extérieur de la ville.

9. Y-a-t-il des frais pour s'inscrire à D'École de la rue?

Non. Les coûts d'inscription, du matériel et des fournitures scolaires, des sorties, des dîners sont assumés par Répit Jeunesse. À ton inscription, tu recevras gratuitement un « kit » de départ comprenant des articles scolaires et des produits d'hygiène. De plus, si tu es bénéficiaire d'assistance-emploi, tu pourrais être admissible à un remboursement de tes frais de transport et de gardiennage.

10. Y-a-t-il des règlements à D'École de la rue?

Oui. Ce sont des règles de vie basées sur le respect des personnes, de l'environnement et des engagements que tu prends envers toi-même et ceux et celles qui t'accompagneront dans ton cheminement.

Des réponses pour les parents

1. Est-ce que les travailleurs de rue peuvent aider les parents?

Oui. Les travailleurs de rue sont là aussi pour les parents. Pour vous écouter lorsque vous êtes en détresse ou pour vous aider à tempérer une situation qui dégénère, n'hésitez pas à contacter les travailleurs de rue.

2. Mon jeune dit faire des feux au parc Terre-des-jeunes, est-ce légal?

Oui. Deux foyers sécuritaires y ont été mis en place par la Ville de Victoriaville. De plus, du mardi au dimanche, un travailleur de parc de Répit Jeunesse est présent pour assurer la sécurité des lieux et des jeunes et sensibiliser ces derniers aux règlements du parc.

3. Qui peut participer à l'Autobus familial?

Le programme s'adresse à tous les parents d'adolescents en grande difficulté sans distinction, peu importe leur situation familiale actuelle (père, mère, beau-père, belle-mère, conjoint(e), ex-conjoint(e)).

4. Combien coûte une participation à l'Autobus familial?

C'est gratuit. Toutefois, une contribution volontaire de 10 $ pour la session est toujours la bienvenue afin de nous aider à défrayer les coûts du matériel et des collations fournis.

Retour à l'accueil Nous joindre
Zone jeunes. Foire aux questions. Ressources.